dessin au musée, dessiner, Rodin

Dessiner la sculpture, Rodin par exemple

Il y a à Paris le merveilleux Musée Rodin

Très bel endroit qui invite au dessin. La sculpture laisse libre le regardeur de sa position, et de ses mouvements. Donc le regardeur est aussi acteur, créateur. Il peut, en bougeant, créer des séquences, qui ne sont vues que par lui…

J’aime particulièrement dessiner la sculpture, où l’objet dessiné est « de marbre ». Cette série au Musée Rodin, entièrement dessinée au bic fin (les fameux « jaunes »). Il y a un rapport ente sculpture et dessin : on procède par soustraction. Avec mon bic, j’enlève du support visible, et quand on a trop enlevé, plus de nez, plus de sein… comme avec le marbre et le burin qui doit caresser parfois pour révéler la chose, la forme…

Mais il y a un bronze de Rodin aussi à la Fondation Beyeler, à Bâle,

au Musée Bonnat à Bayonne, où je croyais avoir vu « la cariatide tombée »

au Beaux Arts de Lyon aussi, une merveille, que je vous montrerai bientôt

et il y a à Strasbourg, au MAMCS un plâtre du « Penseur », que je croise assez souvent

Je sais que wordpress va me dire : pas assez, ou trop. Va convoquer son jargon ésotérique, mais je suis là surtout pour vous montrer ces dessins… le reste à l’avenant…

 

 

Cette main devant…

 

la matière chez Rodin, c’est souvent la chair…

 

et les contorsions de la matière aussi, celles du corps…

 

 

L’Homme qui marche

La prière

 

Le baiser

 

Le baiser

Le baiser

 

Le baiser, détail

 

 

les ombres, fabuleux !

 

 

Méditation

 

 

Torse de jeune femme cambrée, dernier dessin au Musée Rodin…

 

Quelques secondes, Strasbourg…

Feutres et réservoir à eau, ici Strasbourg…

 

 

Laisser un commentaire