Non classé

Dessiner la Ville : architectures d’ailleurs

Le Dessin va si bien avec le voyage. Être ailleurs, nouveaux panoramas, découvrir des perspectives inconnues, chercher les vues, les architectures iconiques, est un grand plaisir, que le Dessin peut canaliser.

Et il faut savoir attendre la rencontre. J’ai attendu 37 ans peut-être avant d’être à Ispahan, dans la cour de cette Mosquée fabuleuse https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_mosqu%C3%A9e_d%27Ispahan. Le Panthéon de Rome aussi a dû m’attendre longtemps, mais dés que j’étais à Rome, dés la première nuit, vers 3 h du matin, alors qu’Ella toute jeune restait seule dans la location, je suis sorti, comme sous hypnose, avec la boussole rivée en tête, j’ai pris la direction du Panthéon, j’ai fouillé dans la nuit de Rome, jusqu’à la rencontre, par l’arrière, du fabuleux bâtiment. https://fr.wikipedia.org/wiki/Panth%C3%A9on_(Rome)

Comme l’énigmatique étranger de Baudelaire, j’aime les nuages qui passent, je les suis, et veux voir les territoires qu’ils s’en vont recouvrir au loin. http://www.bacdefrancais.net/etranger-baudelaire.php

Honfleur, vraie rencontre pour l’Alsacien que je suis… Honfleur (et il y avait de l’accordéon !) c’est l’exotisme “français” par excellence…

 

… mais que c’est beau aussi, cette rencontre du monde du bateau avec l’architecture…

Sierksdorf, quelque chose d’effrayant aussi… mais surtout grand moment de sérénité…

Lubeck, Glockengiesser Strasse, enfin en 2016, je voyais cette ville fantasmée…

 

Lubeck, c’est Thomas Mann, mais aussi Coventry, c’est la ville comme cible, l’art démoli… c’est encore la reconstruction, le béton qui veut panser… ici, négatif d’un simple dessin sous la pluie, qui devient l’enfer de mars 42…

 

Le Panthéon, de Rome, 43 m dans tous les sens, et cette tache de lumière qui glisse comme une horloge, immense balancier des heures et des saisons depuis bientôt 2000 ans… et Raphaël qui repose là, hors champ à gauche…

 

Le Rhône, depuis Villeneuve-lez-Avignon, la Tour de Philippe le Bel, et là-bas Avignon… répétition du motif, j’ai dû dessiner ce panorama 30 fois… matin, midi et soir…

Le Fouladou, moyenne Casamance au Sénégal, quelle moment merveilleux, et j’ai dormi dans cette case, “nange woulli !”

J’avais décidé en l’an 2000 que dorénavant je dessinerai “sérieusement”, sans trop savoir ce que j’entendais par là. Et je fêtais aussi mes 42 ans… Epidaure ! et sans le savoir, de proche en proche, un paysage aussi

Ispahan, ce nom qui m’a accompagné presque 40 ans avant d’y aller. Et maintenant y retourner.

Nous dormions tout contre cette merveille, la première nuit, je me réveillais pour m’assurer que je ne rêvais pas… et ma chambre, dans un pur style safavide, avec cette terrasse, d’où tombera un chat, impertinent, beau, noir avec de vraies griffes…

C’est pour elle surtout, que je voulais voir Ispahan… 1000 ans cette vénérable Mosquée… https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_mosqu%C3%A9e_d%27Ispahan

Istanbul, autre ville fabuleuse, au fond Suleymaniyé, et un bateau sur le bras de mer de la Corne d’Or, nous allons à Uskudar, c’était en 2004, tu te souviens S. ? Et là encore, cette confrontation “bateau” “architecture”…

Tags:

Leave a Reply